Vous êtes sur la page d'un concert de l'édition 2013

Les autres concerts de l'édition 2013:

Retour à la présentation de l'édition 2013

samedi

5 octobre

20h30

Docteur Jekyll & Mr Hyde

La damoisele qui sonjoit

Création

Fabliaux crus

Diabolus In Musica

Francis Freyburger, Eric Ruf, Jean-Yves Ruf

Distribution

Diabolus in Musica, Ensemble vocal et instrumental 


Estelle Boisnard, chant, cornemuse, flûte

Bruno Caillat, percussions

Florian Verhaegen, vièle à archet, cornemuse

Christophe Tellart, vielle à roue, cornemuse

Antoine Guerber, harpe romane, direction

Francis Freyburger, comédien (remplace Alexandre Soulié)

Eric Ruf, scénographe

Jean-Yves Ruf, mise en scène

Programme

Plongée au cœur de l’intime médiéval : fabliaux érotiques du XIIIe siècle illustrés par des musiques à danser, des rondeaux et autres chansons comiques.

Présentation

Spectacle musical et théâtral, « Le songe de la Damoiselle » explore avec légèreté l’esprit d’un Moyen-Âge débridé, drôle et truculent.

S’il est un domaine où l’alter comble l’ego, c’est celui du sexe. Il s’agit de séduire et de conquérir l’Autre. Au XIIIe siècle, l’on ne craignait pas d’exprimer la crudité de cette stratégie de la conquête. Entre finesse d’esprit et vulgarité la plus grossière, les fabliaux, contes à rire du Xllle siècle, témoignent des audaces langagières imagées de cette époque. La plupart de ces cent cinquante fabliaux caricaturent les mœurs des vilains, femmes et prêtres. A I'origine ils sont destinés à des auditoires cultivés mais leur succès déborda très vite sur les places publiques où ils furent repris et colportés avec un immense succès. Les jeux de mots, la force des images, la violence des caricatures brossées, gardent aujourd’hui encore une énergie intacte, grâce à l’adaptation en français contemporain de Frédéric Reverend qui en préserve toute la saveur première.

Rompu depuis plus de 20 ans au répertoire du Moyen-Âge musical français profane et sacré, en ce qu’il a de plus raffiné, l’ensemble Diabolus in Musica nous propose aujourd’hui, sous la direction d’Antoine Guerber, de découvrir cette gouaille poétique et musicale. Aux 5 musiciens, se joindra un comédien aux expériences multiples, Francis Freyburger. La scénographie est confiée à Eric Ruff qui, de la Comédie-Française à la scène de Chaillot, alterne le théâtre et la mise en scène d’opéra. La mise en scène est assurée par le comédien, metteur en scène et pédagogue Jean-Yves Ruff, qui après une formation littéraire et musicale, intègre l’Ecole nationale supérieure du Théâtre National de Strasbourg de 1993 à 1996 puis l’Unité nomade de formation à la mise en scène en 2000. Cette variété des tons et des collaborations trouvera écho dans la variété des timbres instrumentaux : harpe, flûte, vielle à roue, vièles à archet, cornemuses et percussions mettront en musique les chansons d’inspiration populaire, airs à danser, estampies, bande-son du quotidien de la rue du XIIIe siècle.

En coproduction avec La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-la-Vallée.