Écouter

---
00:00 / 02:58
silence précédent play suivant

Vous êtes sur la page d'un concert de l'édition 2014

Les autres concerts de l'édition 2014:

Retour à la présentation de l'édition 2014

Distribution

CHEVEU

Voix, guitare, claviers

MESSER CHUPS

Voix, guitare, basse et batterie

TRAAMS

Voix, guitare, basse et batterie

Avec la participation du Chœur Varia Voce, dirigé par Agathe Bioulès et de l'Ensemble Kaléidoscope, dirigé par Anne Périssé dit Préchacq

Présentation

Dans les années 1960, le garage rock, ou punk sixties, est caractérisé par un son brut, a priori peu travaillé, un retour aux sources et une forme de minimalisme au service de l’inventivité et de la créativité. Cheveu se situe dans la droite ligne de ce rock déstructuré et salutaire, mais pour autant totalement maîtrisé.

Avec la complicité de l’israélienne Maya Dunietz, une musicienne d’avant-garde rencontrée lors d’une tournée, ils présentent ici leur dernière création qui mêle à leur trois voix rugueuses les volutes d’un chœur convié pour l’occasion. Toujours prompt à explorer de nouveaux chemins, et aller là où on ne les attend pas, Cheveu incarne un son électro primitif, une sorte d’electro-punk psychédélique mais qui n’hésite pas à parfois s’inviter sur des rivages pop avec des concerts aériens et paysagés.

Inclassable, Messer Chups l’est tout autant. Le trio rock russe évoque dans un humour noir grinçant tout à la fois l’univers des films d’épouvante des années 1950 et 1960, la culture surf-rock, les bandes son de film d’animation d’Europe de l’Est et les pin-up à la Betty Page.

Parmi les derniers phénomènes venus d'Angleterre, les trois complices de Traams puisent leur inspiration dans le post-punk ou le krautrock et créent la “skewed pop” (la pop oblique), un cocktail énergétique et hypnotique.