Vous êtes sur la page d'un concert de l'édition 2016

Les autres concerts de l'édition 2016:

Retour à la présentation de l'édition 2016

Distribution

Kayhan Kalhor

Kamanché

Toumani Diabaté

Kora

Programme

Le dialogue au sommet entre deux virtuoses : quand la kora mandingue rencontre le kamanché persan.

A dialogue on high between two virtuosos, or when the Mandinka kora meets the Persian kamencheh. The first, Kayhan Kalhor, born in Teheran, is an undisputed master of the kamancheh (a spiked vielle from Persia). The second, Toumani Diabaté, represents the 71st generation in a long line of Malian musicians and griots. As an ambassador for the kora, Toumani has for over twenty years embarked on daring collaborations with artists including Björk and Damon Albarn. The two will come together at the Festival for a rare and precious moment.

Présentation

Deux virtuoses des cordes nous font le bonheur de laisser, le temps d’un soir, leurs instruments dialoguer en toute liberté.

Malgré les 6500 kilomètres qui séparent Téhéran de Bamako, Kayhan Kalhor et Toumani Diabaté ont de nombreux points communs. Ils sont nés à deux ans d’écart, démarrent une carrière de solistes très jeunes - cinq ans pour Toumani, sept pour Kayhan - et font le choix de l’apprentissage de la musique classique de leur pays. Mais leur principale particularité est d’être devenus à travers un jeu très personnel et une démarche novatrice des ambassadeurs culturels de leur région, voire de leur continent.

Tous les deux, ils osent ainsi repousser toujours plus loin les frontières de leur art grâce à de nombreuses rencontres internationales. Alors si cette conversation entre la kora mandingue et le kamanché persan est totalement inattendue, celle entre Toumani Diabaté et Kahyan Kalhor a pourtant quelque chose d’évident. Ils nous font partager une précieuse aventure musicale et humaine.

Avec le soutien du Musée national de Port-Royal des Champs