UN PREMIER CLIP PSYCHÉ ET SURRÉALISTE POUR LE PROJET BURNING HOUSE

Toute la Culture

Publié le 18/07/2013 à 18:20

Article de notre partenaire Toute la Culture. Pour lire l'article original cliquez ici.

burning house toute la culture festival d'ile de franceLorsque la moitié beatmaker du groupe Blackalicious (XCel) rencontre du côté de San Francisco l’un des hommes instruments/machines français les plus doués de sa génération (Hervé Salters, plus connu sous le nom de General Elektriks), c’est le très inspiré label Naïve qui flaire le coup de maître, et qui permet aux deux hommes d’assembler leurs univers sonores respectifs sous l’égide du projet Burning House.

Un premier single sorti il y a quelques semaines, un premier album prévu pour le 16 septembre, et un clip vidéo psyché, spatial et machinal pour le titre « Turn Off the Robot », qui superpose les dessins pastels, les séquences cinétiques et les collages surréalistes de la même manière que se chevauchent sur le projet Burning House une fusion radicale de jazz libéré, d’électro porteuse, de synthpop curieuse, de hip hop funky et de voix curieusement robotisées. Une mélange osé qui pourrait, considérant sa consistance, donner la nausée, mais qui fonctionne en réalité admirablement bien.

Le groupe sera en concert le 4 octobre prochain dans le cadre du très exigeant Festival d’Ile de France 2013.

Visuel © : pochette de Turn Off the Robot de Burning House